Quelles sont les régions du corps les plus sensibles ?

Publié le : 16 septembre 20213 mins de lecture

Plusieurs expériences ont été faites pour connaître les parties les plus sensibles du corps. Il faut d’abord connaître le sens du mot sensible pour mieux cerner le sujet. Car il existe plusieurs définitions sur ce dernier selon le contexte.

Définition de l’adjectif sensible  

D’abord, il évoque ce qui peut être perçu par le sens. Il a alors pour synonyme concret, matériel et physique. Ensuite, il se définit par ce qui est capable d’éprouver des perceptions et des sensations, synonyme de délicat et fin. Par exemple, avoir une oreille sensible. Puis, il parle de ce qui est rapidement affecté par la moindre action ou agression extérieure. Sensible, se dit aussi d’une partie du corps que chaque personne ressent, qui est douloureuse. Dans ce contexte, synonyme de palpable, perceptible, saisissable, visible. La liste est encore longue, mais pour finir, l’adjectif sensible décrit ce qui éprouve facilement des émotions, des sentiments et de compassion.

Les parties les plus sensibles du corps

Selon une étude faite par un scientifique nommé Ernst Weber à l’aide d’un matériel ressemblant à un compas, les bouts des doigts se trouvent à la tête de la liste des parties les plus sensibles du corps. Puis, ils sont suivis par les paumes de la main, le visage, les orteils et la plante des pieds. Il s’agit ici de la sensibilité et non de la douleur. Pour cela, il faut utiliser un autre appareil de perception. Chaque région du corps exceptée le cerveau ressente la douleur, mais de différentes façons. Elle devient plus sensible quand elle est souvent exposée à la douleur. De cette manière, elle concentre davantage les capteurs de douleur. Ces derniers sont connus sous le nom de nocicepteur. Ils sont nombreux dans la moelle et la membrane recouvrant l’os.

Les points corporels sensibles

Un point corporel sensible est une zone assez large qui peut déclencher des troubles, des perturbations physiologiques, des pathologies et même la mort. Cette dernière survient si la zone est violemment touchée. En premier, la tête. Lors d’une agression ou d’un accident intense, les conséquences sont nombreuses, au pire la mort. Les tempes et les oreilles sont des éléments très sensibles de la tête ainsi que les yeux. En deuxième lieu, le cou. Une zone très fragile et qui doit être protégée. Car la compression de la carotide entraîne l’arrêt de l’afflux sanguin vers le cerveau. De plus, les cervicales à l’arrière sont aussi très délicats, un violent choc sur cet endroit peut causer une paralysie.

Pour conclure, les régions les plus sensibles du corps varient selon le contexte. Il y a celles qui sont plus sensibles au toucher et au bruit. Mais, il existe aussi des points très délicats dans le corps.

Plan du site