Comment faire une bonne fellation ?

Publié le : 16 septembre 20213 mins de lecture

Même lorsqu’on a le sentiment qu’on pratique bien la fellation, il est normal qu’on ne puisse pas s’empêcher de douter : et s’il n’ose pas me l’avouer alors que je m’y prends mal ? Il existe quelques techniques à savoir pour bien la pratiquer. Découvrez alors dans cet article des conseils qui vont énormément vous aider. 

Le plaisir à deux avant tout

Il faut noter que plusieurs femmes sont dégoûtées d’avance, et d’autres ont peur qu’elles le fassent mal. Cependant, pour réussir une fellation, les deux partenaires doivent de manière indispensable ressentir du plaisir. En effet, si l’un ressent un malaise ou le fait en étant dans l’hésitation, l’autre sera bien évidemment affecté par ceci. Ainsi, la fellation ne donnera aucun plaisir ni à l’homme ni à la femme. Bien sûr, il faut connaître un minimum de technique, néanmoins, une femme assez expérimentée ne procurera nullement de plaisir à son partenaire si celle-ci se force. Par conséquent, ça ne sert à rien de se lancer à contrecœur dans cette pratique orale si vous ne vous sentez pas prête. Ceci dit, la meilleure technique pour une bonne fellation est la conviction de le faire ! Il faut que vous soyez prête.

Se laisser guider

L’un des secrets pour que la fellation soit passionnante et inoubliable, est d’avoir une bonne communication. Autrement dit, vous devez vous laisser guider par votre partenaire, vous devez écouter sa parole, ainsi que ses gémissements, le rythme de sa respiration qui varie et tout autre signal qu’il émet lors de la pratique. Il est donc essentiel que vous soyez à l’écoute de ces signaux pour que la fellation soit « parfaite ». Comme affirment les spécialistes, la fellation est une pratique à deux, alors, il faut que les deux partenaires ressentent du plaisir à deux et que l’un soit à l’écoute de l’autre.

Variation des techniques

Il est tout aussi indispensable de varier les techniques. Une technique monotone lors d’une fellation ne donne pas seulement aucun plaisir, mais c’est également « saoulant ». En effet, il est vivement conseillé de varier les techniques. Vous pouvez par exemple commencer par la caresse, puis empoigner, lécher ses testicules, griffer tout doucement… Vous avez compris, c’est la clé pour une fellation idéale ! N’hésitez pas non plus vous servir de vos mains pour effleurer ses parties érogènes : l’intérieur de ses cuisses, ses tétons, ses fesses… Bien sûr, il faut que le tout se fasse en étant toujours à l’écoute de son partenaire. Par ailleurs, vous pouvez également varier les parties de succions ou léchages, et aussi stimuler le méat (c’est l’orifice du gland) à l’aide de la pointe de votre langue.

Plan du site